Les modèles de pari qui trahissent vos adversaires

Lors d'une partie, si vous faites uniquement attention aux cartes qui vous sont distribuées, alors vous laissez passer la plupart des indices. Observer les modèles communs au poker, c'est-à-dire comment et quand vos adversaires parient, peut vous donner une idée des mains qu'ils détiennent. Vous trouverez ici de simples tics auxquels vous devrez faire attention.

Si vous remarquez un modèle dans le comportement de votre adversaire, vous pouvez en tirer profit. Les modèles de pari existent dans la plupart des jeux de poker. Vous devez juste être sur le qui-vive, afin de les discerner ! Voici quelques-uns des modèles les plus fréquents que vous devrez rechercher et la méthode pour les exploiter.

Cliquez sur ce lien pour jouer casino en ligne de votre choix. Luckland Casino propose les nouveaux jeux et possède des bonus incroyables pour les sauvegarder.

Modèle N° 1 - Toujours checker à la rivière

Le modèle que vous verrez le plus souvent dans une partie de holdem est celui du checking régulier à La rivière. Vous le faites probablement vous-même. Pensez à tous ces moments où vous avez suivi les blinds avant le flop, reçu une bonne main (disons une forte paire et une autre bonne carte) pour ensuite parier au flop et au Tournant. Lorsqu'après tout cela vous n'arriviez pas à obtenir un brelan ou deux paires à la rivière, vous preniez peur et vous vous contentiez de checker à ce stade, juste au cas où vous auriez perdu.

Eh bien, imaginez que vous surpreniez un adversaire à adopter le même comportement. Le fait de se rendre compte qu'ils feront un check sur toutes les mains à l'exception de celles qui sont vraiment fortes, vous donnera l'opportunité de les bluffer, parce que vous serez presque sûr qu'ils abandonneront la plupart des mains qui ne leur offrent aucune garantie de gagner.

Modèle N° 2 - Checker après une relance

Ce modèle de pari vous aide à savoir lorsque vous devez abandonner les cartes. Cela pourrait paraitre moins excitant que le fait de parier, mais rappelez-vous qu'épargner de l'argent équivaut à en gagner !

Lorsqu'un joueur check-relance (vérifier, puis relancer après que l'adversaire ait misé) sur le Tournant, puis parie sur La rivière, vous devriez vous coucher à moins d'avoir une très forte main. Ce modèle est la signature qui désigne un joueur qui possède une bonne main. C'est sans doute le modèle de pari le plus fréquent des joueurs qui détiennent de grosses mains. Ils suivent simplement lors du flop dans l'espoir d'obtenir un check-relance au Tournant. Ensuite, ils parient sur La rivière si leurs adversaires sont suffisamment insensés pour suivre et que la carte obtenue à La rivière leur semble favorable.

Voici comment tirer profit de ce modèle de pari. Lorsqu'un joueur fait un check au pré flop, suit au flop, puis check-relance au tournant, vous devez supposer qu'il détient une grosse main probablement meilleure que la vôtre. Si vous faites l'objet d'un check-relance sur le tournant, abandonnez vos cartes sauf si vous avez une main vraiment puissante, ou que vous êtes à un tirage près d'obtenir une meilleure main que celle que votre adversaire est supposée avoir. Plusieurs joueurs sont réticents à l'idée d'abandonner leur main après un check-relance. Et comme conséquence de leur obstination, ils perdent de l'argent. Lorsque Kenny Rogers chantait « You gotta know when to fold'em (vous devez savoir quand vous coucher) », c'est exactement ce dont il parlait, sauf qu'ici, il est question des modèles communs au poker !